La presse en parle

Montres-de-luxe.com

L’ACTUALITÉ DES MONTRES DE LUXE ET DES MARQUES HORLOGÈRES DE PRESTIGE

Aux sources de la guayabera, la chemise cubaine par excellence

Voici une chemise qui évoque Cuba, le Buena Vista Social Club, les volutes de havanes et les daiquiri qu’Ernest Hemingway buvait accoudé au bar Floridita dans la Vieille Havane. La fameuse guayabera que portent les Cubains et plus généralement les Caribéens et les Sud-américains est idéale en cas de grosses chaleurs. Légère et fraiche, elle offre une touche d’élégance intemporelle tout en étant un vêtement authentique !

Aux sources de la guayabera, la chemise cubaine par excellence

« De Alto Cedro voy para Marcané ; Luego a Cueto voy para Mayarí. El cariño que te tengo ; Yo no lo puedo negar ; Se me sale la babita ; Yo no lo puedo evitar » chantait la formation de Cubains octogénaires dans son titre Chan Chan, lors de la sortie de l’album produit par Ry Cooder en 1997, qui fut un carton planétaire.

Cette musique caribéenne rythmée, lancinante, teintée d’une certaine nostalgie et de la moiteur de Cuba, évoque tout un style de vie où le temps semble distendu et passer plus lentement. La chaleur étouffante des tropiques ralentit le quotidien des locaux qui, autour d’un café ou d’un « rum » accompagné d’un puros, évoquent les denrées qui font encore défaut dans les magasins de l’île, les décisions du parti communiste, les changements sociétaux avec le développement du tourisme de masse, etc.

Et souvent, ces Cubains (notamment les générations d’anciens) portent encore la fameuse guayabera, chemise aux origines incertaines mais dont les racines sont incontestablement populaires. Si on ne sait pas avec certitude si ce vêtement est d’origine cubaine ou philippine (deux anciennes colonies espagnoles), on sait en revanche qu’elle était portée par les « campesinos », les paysans…

Photo by Ban Yido on Unsplash

Les premiers documents qui répertorient cette chemise remontent au 19ème siècle. Et selon une légende populaire cubaine, un agriculteur aurait un jour demandé à sa femme de lui confectionner une chemise fraiche et pratique, avec des poches dans lesquelles il pourrait mettre quelques outils et son nécessaire à tabac… Les habitants de son village (probablement Sancti-Spíritus situé près du fleuve Yayabo) étaient appelés les yayaberos ou guayaberos (du terme guayaba, goyave).

D’où le nom* de cette chemise qui serait par la suite devenue populaire autant chez la guarijos (les paysans cubains) que chez les propriétaires terriens et chez les militaires durant la guerre d’indépendance de Cuba (1895-1898) qui opposa l’armée libératrice cubaine aux forces du Royaume d’Espagne.

Quelques décennies plus tard, la guayabera sera adoptée non seulement par Fidel Castro et les membres de son gouvernement, mais également par Ernest Hemingway, John Wayne, Gary Cooper, Orson Welles ou encore Pablo Picasso.

Photo by Stéphan Valentin on Unsplash

D’origine modeste, elle sera finalement portée par les grands hommes du milieu du 20ème siècle. Autant à Cuba que dans les Caraïbes, mais également au Mexique, en Floride, à Hollywood et même en Espagne.

En France aujourd’hui, il est devenu quasi-impossible de trouver une guayabera digne de ce nom. L’une des seules solutions est de la faire réaliser sur-mesure et là encore, peu de maisons la proposent au sein de leur catalogue.

En réalité, à Paris, il ne reste pratiquement plus que Daniel Lévy qui présente cette pièce du vestiaire masculin réalisée par des artisans dans les règles de l’art ! Et en France. 

Aux sources de la guayabera, la chemise cubaine par excellence

Cette chemise est généralement fabriquée en lin : un lin irlandais lourd (celui dont on fait les costumes, du 350 grammes) pour ceux qui souhaitent une guayabera relativement épaisse mais d’une bonne tenue ou alors, un lin plus léger (du 120 grammes) qui est plus approprié aux chaudes journées d’été, mais qui se froisse plus. Naturellement, il est toujours possible d’opter pour une popeline de coton, mais l’option lin s’avère tout de même la meilleure !

La guayabera peut être commandée en manches longues -avec gorges profondes et un poignet qui se ferme par large bouton- ou en manches courtes. L’amateur et fin connaisseur optera bien évidemment pour les manches longues, beaucoup plus chics que les courtes ; même si les deux versions sont présentées au Musée de la guayabera de Cuba.

D’ailleurs, d’une manière générale, en ce qui concerne les chemises, rappelons qu’on privilégie toujours les manches longues versus les courtes de la chemisette ! Quand il fait chaud, on les retrousse ! Point barre.

Aux sources de la guayabera, la chemise cubaine par excellence

La guayabera, contrairement à ce qu’imaginent d’aucuns, n’est pas une sur-chemise et encore moins une veste, même si elle se porte par-dessus le pantalon. Elle est dotée de deux fentes latérales renforcées par une « abeille ». Sachez qu’on ne rentre jamais ô grand jamais, les pans de sa guayabera dans le pantalon ! Sacrilège (tout comme pour la chemise hawaïenne d’ailleurs).

Deux cols sont possibles : le col chemise ou le col plat au choix. En l’occurrence, c’est vraiment une affaire de goût. Pour autant, le col de chemise est peut-être un tantinet plus habillé que le plat…

Cet habit possède quatre poches plaquées** : deux en bas et deux en haut. Chacune d’entre elles arborant un petit bouton décoratif ou de parure. Au-delà des poches, l’une des grandes caractéristiques de la guayabera, ce sont ses « alforzas » (« cicatrices » en espagnol), ses plis que l’on retrouve devant (3 rangées -deux sur le côté et une le long de la boutonnière principale) et derrière, une rangée dans le milieu du dos.

Aux sources de la guayabera, la chemise cubaine par excellence

Naturellement, si votre vêtement est réalisé dans les règles de l’art, ces petits plis (au nombre de cinq chez Daniel Lévy) sont réalisés à la main tous comme les boutonnières d’ailleurs. Cependant, certaines marques plus bas de gamme, n’hésitent pas, par souci d’économies, à ajouter des « bandes de plis » -ce qui revient bien évidemment à tricher pour réduire les coûts.

Contrairement à la chemise hawaïenne toujours riche en couleurs et/ou motifs, la guayabera est d’une sobriété confondante ! Si vous souhaitez rester dans l’authentique, sachez que cette chemise, en plus d’être réalisée en tissus unis, doit être proposée dans les tons clairs ou pastels : du blanc, de l’ivoire, de l’écru, du bleu ciel, du vert anis, du rose pâle. Eventuellement, on peut l’imaginer en kaki, en marron foncé ou en bleu marine. Mais toujours unie ! 

En terme de longueur, on considère qu’il faut qu’elle arrive environ à mi-fesses. Peu ou prou comme la longueur de votre veston. Pour les tarifs, c’est assez cher puisqu’il faut compter entre 950 et 1.150 euros pour une guayabera en lin sur-mesure chez Daniel Lévy, mais en plus du coût du tissu, ce vêtement requiert énormément de travail, notamment pour la réalisation des alforzas.

Naturellement, il reste possible de s’offrir une guayabera ailleurs qu’à Paris. Felipe, le roi d’Espagne en porte régulièrement. A ce titre, on en trouve de très convenables en prêt-à-porter (mais sans les « alforzas ») chez Camiseria Burgos (160 euros) à Madrid, une adresse réputée pour ses chemises mais également pour ce vêtement tropical que cette maison madrilène réalise en lin comme il se doit.

Jean-Philippe Tarot

*en République Dominicaine, elle s’appelle chacabana, shirt-jac à Trinidad et guayabel en Haïti.
**celle de Daniel Levy, seule « entorse » à l’authenticité, possède une 5ème poche qui se trouve à l’intérieur du vêtement.

Daniel Lévy
3, rue du Cirque
75 008 Paris

Sur rendez-vous du lundi au samedi de 9h30 à 18h30.
+33 (0)1 47 20 73 75

Découvrez la collaboration Micky x Daniel Lévy dans le blog de Doris !

doris daily paris

mardi 25 mai 2021

SLOW FASHION

Die gute Nachricht zuerst- Entwarnung. Ab sofort müssen wir nicht mehr heimlich die Hemden unserer Männer aus dem Schrank stehlen. Michelle Boor  alias Micky,  Modedesignerin aus New York mit Wohnsitz Paris hat sich im Atelier von Herrenschneider Daniel Lévy niedergelassen. Und bedient sich an seinen  wertvollen Stoffballen (Made in Italy) um eine weibliche, sehr gelungene  Version des Herrenhemdes zu schneidern. Die schlechte Nachricht –  die erste Anprobe sollte in situ (also in Paris, rue du Cirque im 8. Arrondissement) erfolgen. Dort wird Mass genommen , der Stoff ausgesucht und in der Folge dann das Hemd angefertigt. Die durchschnittliche Wartezeit für ein Haute Couturehemd 3-4 Wochen. Kostenpunkt: 350 Euro. PS: Geliefert wird das kostbare Stück dann natürlich weltweit.

Wo? Daniel Lévy, 3, rue du Cirque, 75008 Paris,www.daniel-levy-chemise.com

Qui n’a pas déjà piqué la chemise de son homme, père, frère, amant ? Personnellement j’adore depuis toujours les vêtements d’homme version femme. Michelle Boor, alias Micky, la plus française des designers américaines l’a rêvé et l’a fait : elle a crée la chemise d’homme dans une version ultra-féminine, compatible avec une vie multitâche (on peut la porter la journée au travail, à la plage ou pourquoi pas le soir quand on va pouvoir ressortir). Avec le chemisier parisien Daniel Lévy (qui habille les hommes parisiens les plus élégants , la fameuse chemise blanche du philosophe dandy BHL, c’est lui) Michelle a développé une ligne de chemises pour femmes. Les tissus viennent d’Italie , la fabrication est 100% Made in France. On vient prendre les mesures sur place, à l’atelier dans le très chic 8ème arrondissement et sur rendez-vous uniquement. Délai de fabrication et livraison 3-4 semaines.Où ? Daniel Lévy, 3, rue du cirque 75008 Paris 
www.daniel-levy-chemise.com

La veste « Monsieur François » à l’honneur dans le nouveau Monsieur !

Montres-de-luxe.com

Daniel Lévy : de l’art de la chemise sur-mesure

Daniel Lévy est l’un des grands spécialistes de la chemise sur-mesure à Paris. Après un passage chez le chemisier Liste Rouge, il décide en 2014, de créer une marque éponyme et bien à lui, dans laquelle il pourra exprimer au quotidien, tout son savoir-faire de chemisier.

Daniel Lévy : de l'art de la chemise sur-mesure

David El Hayani : quel est votre parcours ?
Daniel Lévy : mon apprentissage fut essentiellement empirique et composé de nombreuses rencontres inspirantes. J’ai commencé à travailler tôt, assez jeune, chez Brummell où j’ai vendu plusieurs marques de costumes.

Puis ensuite, j’ai rejoint la maison Durfor où j’ai appris à maîtriser l’art de la chemise sur-mesure. Coup sur coup, Liste Rouge a racheté Durfor place Vendôme, où je travaillais, puis Marcel Bur rue du faubourg Saint-Honoré.

J’y suis resté jusqu’en 2014, date de l’ouverture de ma boutique et de ma propre marque.

Daniel Lévy : de l'art de la chemise sur-mesure

David El Hayani : vous êtes installé rue du Cirque dans le 8ème arrondissement, près de l’Elysée, une adresse discrète connue des initiés.
Daniel Lévy : effectivement, j’ai la chance de travailler dans une rue à l’image de ma maison, discrète. De par la présence du palace La Réserve non loin de chez moi ainsi que du rond-point des Champs-Élysées, l’environnement est de qualité.

Politiciens, producteurs, hommes de télé et grands capitaines d’industrie ne s’y trompent pas ! Dans mon offre, je propose bien évidemment des chemises, mais aussi des vestes déstructurées, des costumes, des pulls en cachemire et des accessoires comme des ceintures, le plus souvent fabriqués en France.

Daniel Lévy : de l'art de la chemise sur-mesure

David El Hayani : quel est le style Daniel Lévy ?
Daniel Lévy : mon approche est un peu différente des écoles italienne ou anglaise, car même si je ne m’interdis rien, j’ai une sensibilité pour la discrétion ainsi que la volonté de révéler un style chez mes clients, et ce, sans dogmatisme aucun !

Entre 2014 et aujourd’hui, j’ai pu remarquer que les comportements vestimentaires avaient changé. Le costume classique est moins courant. Il est remplacé par la veste sans entoilage, comme celle que je porte par exemple.

Je note aussi que les hommes s’habillent d’une façon moins stéréotypée en mélangeant facilement des pièces « casual » avec des choses plus formelles. D’ailleurs, l’une de mes inspirations fortes est issue du « workwear » avec des marques comme Carhartt ! Et Arnys dans un style plus classique.

Daniel Lévy : de l'art de la chemise sur-mesure

David El Hayani : avez-vous déjà eu des demandes spéciales, particulières, étonnantes ?
Daniel Lévy : oui effectivement, j’ai une très jolie anecdote à ce sujet. Celle d’un grand père qui a souhaité transformer un dessin de son petit-fils adoré en une chemise !

J’ai donc numérisé le dessin de l’enfant et j’en ai fait faire un tissu que j’ai ensuite assemblé en chemise. Un projet doté d’un fort aspect affectif et intergénérationnel.

Daniel Lévy : de l'art de la chemise sur-mesure

David El Hayani : le sur-mesure a-t-il des limites ?
Daniel Lévy : vous savez dans l’univers du sur-mesure, rien n’est impossible. J’émets juste un « warning » lorsqu’un client souhaite quelque chose de très compliqué qui serait potentiellement décevant.

Mais sinon, cela reste un grand privilège de pouvoir concevoir des pièces uniques, même si bien sûr, la base des propositions de tissus est partagée et commune.

Je dispose toutefois de quelques exclusivités, comme cette chemise disponible en sur-mesure en Denim coton Sea Island que je suis fièrement le seul à proposer pour l’instant !

La qualité est pour moi le plus important et à ce titre, je considère que le sur-mesure est un bon investissement car les vêtements durent nettement plus longtemps. Je peux d’ailleurs les entretenir et les réparer à la demande.

J’estime que l’expérience idéale opère quand j’influence le client et que lui m’influence également en retour. Et pour conclure je dirais que la mode est italienne, le chic est britannique mais… L’élégance est française !

Daniel Lévy
3, rue du cirque
75008 Paris
Sur R.D.V uniquement

Montres-de-luxe.com

L’ACTUALITÉ DES MONTRES DE LUXE ET DES MARQUES HORLOGÈRES DE PRESTIGE

Daniel Lévy : classique ou mousquetaire, mais toujours une montre au poignet

Le spécialiste parisien de la chemise sur-mesure, Daniel Lévy, a également un petit faible pour les montres. S’il apprécie bien évidemment celles de son voisin François-Paul Journe, cela ne l’empêche pas de porter une Swatch Metrica (qui arbore un mètre de tailleur) mais également quelques pièces vintage qu’il s’offre au gré de ses coups de cœur.

Daniel Lévy : classique ou mousquetaire, mais toujours une montre au poignet

Votre première montre ?
Je me souviens, c’était un chrono de poche avec échelle tachymètre de chez Ery ; un modèle des années 30 qui me fut offert par mon père et que je conserve précieusement.

J’ai aussi une montre qui n’est ni la première ni la dernière, mais que j’aime beaucoup car elle illustre parfaitement mon métier de tailleur. Il s’agit de la Swatch Metrica, qui m’a été offerte par mon ami  Jean-Philippe Dodet d’Horlogeek. Elle plaît beaucoup et elle fait toujours son effet à chaque fois que je l’ai au poignet.

Votre dernier achat en date ?
C’est une montre Lip extra-plate des années 60 chinée récemment.

Daniel Lévy : classique ou mousquetaire, mais toujours une montre au poignet

Votre prochain achat ?
J’irai très certainement trouver l’inspiration chez Laurent Picciotto (ndlr : fondateur de la boutique multimarque Chronopassion à Paris), découvreur de génie passionnant aux montres sans pareilles !

Etes-vous un acheteur réfléchir ou compulsif ?
Ah, je suis quelqu’un de réfléchi. En fait, l’attente et la réflexion font partie de mon plaisir.

Daniel Lévy : classique ou mousquetaire, mais toujours une montre au poignet

Les trois caractéristiques pour qu’une montre vous plaise ?
Tout d’abord, sa taille, en effet, j’ai de petits poignets, donc le 38 mm de diamètre est mon maximum. Ensuite, son esthétique que je veux, a priori sobre ; je n’aime pas avoir un « tableau de bord » sous les yeux !

Enfin, si possible, une dimension poétique. Je pense à la montre « Le Temps Suspendu d’Hermès ». Je rêve d’une montre qui mémoriserait une date bien précise ou une heure qu’elle indiquerait à la demande…

Vos trois marques préférées ?
En premier la maison F.P. Journe (nous sommes pratiquement voisins). Ensuite, Patek Philippe et en troisième, eh bien celle que je serai amené prochainement à découvrir et qui sera forcément plaisante !

Daniel Lévy : classique ou mousquetaire, mais toujours une montre au poignet

Daniel Lévy est l’un des grands spécialistes de la chemise sur-mesure à Paris. Après un passage chez le tailleur Liste Rouge, il décide de créer une marque bien à lui, dans laquelle il pourra exprimer au quotidien, tout son savoir-faire de chemisier.

Son show-room, uniquement sur rendez-vous, se trouve au numéro 3 de la rue du Cirque (une adresse qui se transmet de connaisseur à connaisseur), où clients célèbres, esthètes, dandys et plus largement les amoureux du beaux et du bon goût, savent qu’ils trouveront parmi les plus beaux tissus de Paris.   

Daniel Lévy
3, rue du cirque
75008 Paris
Sur R.D.V uniquement

Merci Stéphane pour cette entrevue

Super heureux et fier d’être dans la dernière livrée de l’excellent L’Étiquette

Cette semaine, on parle des chemises Daniel Lévy dans le Figaro Magazine !

A lire dans Dandy Magazine : un bel article sur le partenariat entre Patrice Halary et Daniel Lévy.

Sans doute le plus rare des denim chez Daniel Lévy.

Merci @lesrhabilleurs pour ce bel article !

www.lesrhabilleurs.com/2020/07/daniel-levy-chemise-sur-mesure/#optin-modal

La veste « Monsieur Daniel » dans l’édition estivale de Monsieur Magazine.

A lire dans Chasses Internationales ce trimestre.

Heureux d’être parmi les 24 chemisiers au Monde et le seul en France choisi par Thomas Mason pour présenter cet exceptionnel tissu oxford.

Merci à Monsieur Magazine pour ce bel article.

Daniel Lévy interviewé par BtoB radio.




A lire dans le nouveau Dandy : l’interview de Pierre Farge portant une chemise Daniel Lévy.

La veste corrézienne Daniel Lévy à l’honneur dans Monsieur !

Dans Monsieur Magazine ce moi ci, Stéphane Houdet joue ses matchs du Grand Chelem en chemise Daniel Lévy.

Sahariennes Daniel Lévy dans cette rentrée dans Dandy magazine

La guayabera sur-mesure Daniel Lévy dans le nouveau Monsieur

En belle compagnie ce mois-ci pour une belle réalisation !

Beaucoup d’actualité Daniel Lévy ce mois-ci !

Dans Air France Magazine ce mois-ci.

Chemises d’automne Daniel Lévy dans le nouveau Monsieur !

Très heureux et flatté par cet article dans le nouveau Monsieur.

 

Chemise et jurassienne Daniel Lévy présentées dans la dernière livrée d’Air France Magazine.

Guayaberas et chemises en lin sur-mesure à l’honneur cet été dans Monsieur !

Le Figaro Magazine évoque la Guayabera Daniel Lévy.

Daniel Lévy, les Dandy’s Nights dans la nouvelle livrée de Monsieur !

Merci à Décideurs Magazine pour ce beau portrait !

 

Dans Monsieur ce mois-ci un dossier sur les cadeaux personnalisés : quelle belle idée d’offrir une chemise sur-mesure Daniel Lévy !

A lire dans Dandy, l’éloge des chemises Daniel Lévy en « giro inglese ».

A lire ce jour dans My Modern Darcy, élégant et raffiné blog de Hong-Kong :

Cette semaine dans le Figaro Magazine !

Dans son numéro de  rentrée, Monsieur Magazine traite en éléments de style les rares baleines de col en écailles disponibles chez Daniel Lévy.

Daniel Lévy à Maurice pour le lancement du Club Exclusif Maradiva

Chemise de smoking Daniel Lévy à l’honneur dans Club&Cercles

Bel article de Dandy magazine à propos des chemises sur-mesure Daniel Lévy en « giro inglese ».

Votez élégamment aux présidentielles, lisez les commentaires de Daniel Lévy sur l’allure des principaux candidats masculins.

Bel article sur les robes de chambre sur-mesure Daniel Lévy dans le nouveau magazine Dandy !

Chemise en lin Daniel Lévy à rayures horizontales dans Air France Magazine.

En West Indian Sea Island, denim, lin, noire ou blanche, les chemises Daniel Lévy à l’honneur dans Monsieur de mars 2017 !

Dandy vient d’éditer un très bel article sur la proposition de pulls cachemire sur-mesure Daniel Lévy !

Beau doublé dans Monsieur de décembre 2016 : Les caleçons sur-mesure mis à l’honneur, comme les douces chemises en coton et cachemire !

couverture-mr122

monsieur-calec%cc%a7on

monsieur-chemise

Dans Montres magazine de Noël, présentation des poignets pour amateurs de montres au salon éponyme.

cover-chopard-3-copie

page-article-montres-mag

Heureux d’être dans Le Figaro Magazine !

couverture-figaroarticle-figaro-recadre

Heureux d’être dans Le Point !

couverture-le-point-du-27-10-16le-point-du-27-10-16

Dandy-magazine.com évoque la chemise Daniel Lévy dédiée aux amateurs de montres.

DANDY MAGAZINE . COM MONTRES

Belle chemise Daniel Lévy dans la livrée septembre-octobre de Montres Magazine.

COVER Piaget

P036_Mix Match

La guayabera Daniel Lévy présente dans le Dandy d’août 2016.

Très bel article didactique !

FR D61-COUV

FR DANDY 61 P50 JPG

FR DANDY 61 P51 JPG

FR DANDY 61 P52 JPG

FR DANDY 61 P53 JPG

English version:

DANDY_61-ANG-1

DANDY_61-ANG-50 JPG

DANDY_61-ANG-51 JPG

DANDY_61-ANG-52 JPG

DANDY_61-ANG-53 JPG

La guayabera Daniel Lévy présente dans le magazine Monsieur de juin 2016.

Couv. Monsieur 06/16Article Monsieur 06/16

Le très influent blog High-toned.fr disponible en français, anglais et japonais, vient d’éditer un bel article sur les chemises sur-mesure Daniel Lévy.

A lire dès à présent sur :

High toned

Belle chemise sur-mesure Daniel Lévy dans le Balthazar de juin 2016.

COUVERTURE BALTHAZAR JUIN 2016PAGE BALTHAZAR JUIN 2016

Daniel Lévy participe à la prestigieuse Nocturne Rive Droite.

AFFICHE_NRD 2016 réduit JPEG

Daniel Lévy cité dans Connaissances des Arts pour sa présence

à La Nocturne Rive Droite.

CONNAISSANCE DES ARTS

Connaissance des Arts page

Très bel article de 4 pages  sur Daniel Lévy dans le nouveau magazine Dandy de février 2016.

Very fine 4 pages article on Daniel Lévy in the new Dandy magazine.

DANDY COUV

DANDY 72

DANDY 73

DANDY 74

DANDY 75

DANDY 146

DANDY 147

Daniel Lévy dans les 100 adresses chics de Monsieur !

MONSIEUR MARS 16 COUVERTURE

MONSIEUR 2MONSIEUR MARS 16 P18

MONSIEUR MARS 16 P66

MONSIEUR MARS 16 P67MONSIEUR MARS 16 P72MONSIEUR MARS 16 P69

Daniel Lévy dans SoBlackTie

Soblacktie logo

17_02_16_So_Black_Tie 1

17_02_16_So_Black_Tie 2

17_02_16_So_Black_Tie 3

Daniel Lévy dans Luxe & Passions

Retrouvez Daniel Lévy dans Attitude Rugby Spécial Coupe du Monde 2015

attitude rugby

Made by Frenchies vient d’écrire à propos de Daniel Lévy : A lire

 Logo-Made-By-Frenchies

Le Monde du Luxe vient d’éditer un bel écrit sur les chemises sur-mesure Daniel Lévy. A lire dès à présent sur :

Capture d’écran 2016-01-07 à 13.42.59

Daniel Lévy sera présent au Salon de l’Homme

SALON DE L'HOMME 2015

Monsieur 115

Lui d’octobre : A chacun son col.

Moi dans Lui

3 pages dans The Rake sur les chemises Daniel Lévy

The Rake Japan

Daniel Lévy présent dans l’excellent Society du 24 juillet.

So ciety, So Daniel Lévy.Society juillet-août

ANNONCE COQ-230X300

 

P075_Tissu ete

P008-010_Sommaire 113Couverture MR113

Couverture MONSIEUR mai-juin 2015

Fête des Pères MONSIEUR mai-juin 2015

En mai, Monsieur suggère d’offrir (ou de se faire offrir) pour la fête des pères une chemise sur mesure en lin Daniel Lévy : quelle belle idée !

Note à l’attention des lecteurs de ce numéro : contrairement à ce qui est écrit, le prix de cette chemise sur-mesure est 260€ et non 960€.

Que vos enfants n’hésitent plus !

Couverture Monsieur mars avril 2015

Daniel Lévy fait son cirque